image2Pour sa deuxième sortie après celle des Cascades, des Hauts- Bassins et du Sud- Ouest, le ministre de l'Education nationale et de l'Alphabétisation, le Pr Stanislas OUARO a fait le bilan de ses tournées dans les régions de l'Est, du Centre-Est et du Centre- Sud, le lundi 11 Juin 2018 à Manga.

Le ministre de l'Education nationale et de l'Alphabétisation, le Pr Stanislas OUARO et sa délégation viennent de boucler une tournée dans 6 régions du Burkina. Quoi de plus normal pour le premier responsable en charge de l'Education, de faire un point sur ces différentes rencontres avec les acteurs déconcentrés et de les rassurer qu'il a pris bonne note de leurs préoccupations et que des moyens adéquats seront apportés pour sortir notre système des difficultés.

Selon le Pr Stanislas OUARO, dans toutes les régions les préoccupations sont assez similaires. Il a relevé celles liées aux questions d'infrastructures, d'écoles à normaliser, de classes sous paillotes à éliminer, de vétusté de matériel et de locaux. Le ministre a aussi fait cas de la mauvaise qualité des infrastructures réalisées au niveau de l'éducation, du retard dans l'acheminement des vivres au profit des cantines scolaires, de l'insuffisance de logistiques pour parcourir des distances afin de pouvoir encadrer la formation continue des enseignants afin d' agir de façon efficace sur la qualité.

"C'est un ensemble de préoccupations qui sont connues et transversales." A-t-il dit. A l' entendre, dans l'ensemble le bilan est positif en ce sens qu'avec sa délégation, ils ont pu rencontrer et échanger avec les différents acteurs sur le terrain. " Je suis très satisfait de cette tournée, car dans un langage direct et franc avec les différents acteurs, nous sommes arrivés à nous comprendre et à prendre l'engagement de travailler ensemble pour un système éducatif de qualité."
DCPM/MENA.