Les travaux de la session 2018 de la Commission Nationale d’affectation des agents du Ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation ont débuté le lundi 9 juillet et ce jusqu’au 11 juillet 2018. Dirigée par le Secrétaire Général du MENA, Pr Kalifa Traoré, président de ladite commission, la session doit examiner 5 988 demandes sur convenance personnelle des agents du ministère.
La présente session intervient après les travaux du secrétariat technique qui a consisté au tri, au classement des demandes reçues, à leur analyse, à la saisie des données dans le logiciel d’affectation et aux vérifications des états générés sur la base de critères liés à l’ancienneté dans la région, à celle de service générale, à la situation matrimoniale et la scolarisation des enfants.
Après ce travail technique, les résultats sont soumis à la commission qui au cours de ces trois jours, devra statuer sur leur validité ou non. Ce sont au total, 5 988 demandes qui ont été reçues selon le Directeur des Ressources Humaines dont 4826 demandes d’affectation, tout emploi confondu, 39 demandes d’affectation d’office, 732 demandes de permutation et 391 demandes rejetées pour des raisons d’ancienneté non requise, d’absence de pièces essentielles ou d’absence de copermutants.
A ce sujet, le président de la commission, le Pr Kalifa Traoré s’est voulu clair en relevant que cette validation doit au-delà des critères, se faire sur la base des besoins exprimés par chaque région et chaque structure centrale pour ne pas alimenter la pléthore d’agents tant décriée dans les centres urbains. Il s’est dit conscient des attentes et des enjeux liés aux affectations mais c’est à la rigueur qu’il a appelé la commission composée notamment de Directeurs régionaux, centraux, de représentants des syndicats et d’agents de la DRH.
Les responsables des structures représentées, ont dès l’ouverture de la séance, fourni les besoins réactualisés en personnel pour leur prise en compte. Les résultats des travaux seront incessamment publiés afin de permettre la tenue des sessions régionales, provinciales et communales d’affectation.