IMG 4515Le Projet d’Amélioration de l’Accès et de la Qualité de l’Education (PAAQE) a organisé du 18 au 20 octobre 2018 à Koudougou, un atelier d’identification des besoins et problèmes de communication des structures bénéficiaires. L’objectif est de disposer  d’une stratégie de communication.
Le PAAQE, lancé en octobre 2015 pour 4 ans, est un projet intégré aux structures du ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation en 3 composantes que sont l’élargissement de l’accès équitable à l’enseignement préscolaire et à l’enseignement secondaire, l’amélioration du processus d’enseignement/apprentissage et le renforcement des capacités institutionnelles. Le projet a déjà atteint un taux de décaissement de 87,36% et a engrangé de bonnes pratiques par la mise en œuvre réussie de certaines activités qui n’ont pas bénéficié d’une visibilité conséquente.
C’est pour répondre à ce besoin de communication des structures bénéficiaires que le PAAQE a initié ledit atelier qui a réuni une quarantaine de participants issus notamment de ces structures, des partenaires sociaux avec l’assistance technique de la Direction de la communication et de la presse ministérielle et des personnes ressources.

Il ressort des échanges qu’en dehors des cadres et canaux formels tels que les rencontres, les correspondances par voie hiérarchique, le téléphone ou les mails, la communication n’est pas bien structurée et dynamique entre les structures et entre les acteurs. De même, le recours à la presse pour la visibilité des activités, l’a été la plupart du temps pour l’événementiel.
Les structures ont par conséquent exprimé leurs besoins qui vont de la nécessité d’avoir une connaissance et une compréhension harmonisées dès le niveau institutionnel, des contenus à mettre en œuvre, à la conception et la diffusion de supports écrits, audio-visuels suivant les canaux des médias à l’intention des acteurs et bénéficiaires du projet. La perspective du recrutement du cabinet conseil dans ce sens, l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie de communication devront s’appuyer sur ces orientations, a souligné Kirsi Armand Kaboré, le Coordonnateur du PAAQE.
Les termes de références ainsi élaborés, définissent la feuille de route qui devra mener à terme à l’exécution de la stratégie de communication.
DCPM/MENA.