Attributions

Au terme de l'Article 9 du Décret n° 2016-006/PRES/PM/SGG-CM du 8 février 2016 portant attributions des membres du Gouvernement :

Le Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation assure la mise en oeuvre et le suivi de la politique du Gouvernement en matière d’éducation préscolaire, d’enseignements primaire et secondaire, d’enseignement et de formation techniques et professionnels (EFTP) et d’éducation non formelle.

A ce titre, il est chargé :


1) En matière d’éducation préscolaire, d’enseignements primaire et secondaire général :

  • de l’élaboration et de la mise en oeuvre de la politique nationale en matière d’éducation préscolaire et d’enseignements primaire et secondaire ;
  • de l’élaboration et du suivi de la mise en oeuvre de la carte éducative du préscolaire, du primaire et du secondaire ;
  • de la conception, de la planification et de l’évaluation de l’éducation préscolaire et des enseignements primaire et du secondaire ;
  • de l’accroissement de l’offre éducative au préscolaire, au primaire et au secondaire ;
  • de l’élaboration, de la production et de la diffusion des manuels pédagogiques et autres matériels didactiques ;
  • de l’élaboration des normes et du contrôle de leur application ;
  • de la mise en place des classes préparatoires post baccalauréat, en collaboration avec le Ministre chargé de l’Enseignement Supérieur ;
  • de la création et de la gestion des établissements d’éducation préscolaire et d’enseignements primaire et secondaire publics ;
  • de la gestion prévisionnelle de l’implantation des établissements publics et privés d’éducation préscolaire et d’enseignement primaire et secondaire ;
  • de la formation initiale et continue des personnels de l’éducation préscolaire et de l’enseignement primaire ;
  • de la formation initiale et continue des personnels du secondaire en collaboration avec le Ministre chargé de l’Enseignement Supérieur ;
  • de l’organisation des concours et des examens scolaires et professionnels ;
  • de la gestion du système de certification et de délivrance des diplômes ;
  • de la gestion des bourses scolaires ;
  • de la mise en oeuvre de la recherche appliquée et des innovations pédagogiques ;
  • de la mise en oeuvre des oeuvres sociales dans les structures du préscolaire, du primaire et du secondaire ;
  • de la mise en oeuvre de l’éducation à la citoyenneté et à la vie civique ;
  • de la valorisation et de l’utilisation des langues nationales dans l’enseignement/apprentissage ;
  • de la réalisation d’activités sportives et socio-culturelles dans les structures d’éducation préscolaire, d’enseignements primaire et secondaire ;
  • de l’orientation scolaire ;
  • de l’accroissement de l’offre d’éducation inclusive dans les structures d’éducation préscolaire, d’enseignements primaire et secondaire ;
  • de l’intégration des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans les structures d’éducation préscolaire, d’enseignements primaire et secondaire ;
  • de l’organisation, du suivi et du contrôle de la gestion administrative et pédagogique des structures publiques et privées d’éducation préscolaire et d’enseignements primaire et secondaire;
  • du suivi et de l’évaluation permanente du fonctionnement du système et de ses résultats.

 

2) En matière d’enseignement et de formation techniques et professionnels :

  • de l’élaboration et de la mise en oeuvre de la politique nationale en matière d’enseignements et de formation techniques et professionnels ;
  • de la mise en place et de la coordination d’un système de pilotage de l’enseignement et des formations techniques et professionnels ;
  • de la mise en place des classes préparatoires post baccalauréat, en concertation et en collaboration avec le Ministère chargé de l’Enseignement Supérieur ;
  • de l’élaboration et du suivi de la mise en oeuvre de la carte éducative de l’enseignement et des formations techniques et professionnels ;
  • de la diversification des filières techniques et professionnelles ;
  • de la conception, de la planification et de l’évaluation de l’enseignement et des formations techniques et professionnels ;
  • de l’élaboration, de la production et de la diffusion des manuels pédagogiques ;
  • de l’élaboration des normes et du contrôle de leur application ;
  • de la création et de la gestion des établissements d’enseignement et de formation techniques et professionnels publics ;
  • de la gestion prévisionnelle de l’implantation des établissements publics et privés d’enseignement et de formation techniques et professionnels;
  • de la formation initiale et continue des personnels d’enseignement et de formation techniques et professionnels, en collaboration avec le Ministre chargé de l’Enseignement Supérieur ;
  • du développement d’une ingénierie de formation permettant d’aborder tous les secteurs économiques ;
  • de l’organisation des concours et des examens ;
  • de la gestion des bourses scolaires ;
  • de l’orientation scolaire ;
  • de la gestion du système de certification, de délivrance des diplômes et de la validation des acquis techniques et professionnels ;
  • de la mise en oeuvre des innovations pédagogiques ;
  • de la mise en oeuvre des oeuvres sociales dans les structures d’enseignement et de formation techniques et professionnels ;
  • de l’organisation, du suivi et du contrôle de la gestion administrative et pédagogique des structures publiques et privés d’enseignements et de formation techniques et professionnels.

 

3) En matière d’éducation non formelle :

  • de l’élaboration des normes et du contrôle de leur application ;
  • de l’élaboration et du suivi de la mise en oeuvre de la stratégie nationale d’élimination de l’analphabétisme à travers le Programme National d’Accélération de l’Alphabétisation PRONAA (phase II) ;
  • de l’élaboration et du suivi de la mise en oeuvre de la carte d’alphabétisation des jeunes et adultes en collaboration avec les maires ;
  • de la coordination et de l’évaluation des activités d’éducation non formelle ;
  • de la création et de la gestion des centres d’éducation de base non formelle ;
  • de la formation initiale et continue des personnels de l’éducation non formelle ;
  • de l’utilisation des langues nationales dans les activités d’enseignement/apprentissage et communautaires ;
  • de la réalisation d’activités sportives et socioculturelles dans les structures d’éducation non formelle.