PREFA

PROJET D’APPUI A L’ENSEIGNEMENT PRIMAIRE BILINGUE FRANCO-ARABE (PREFA)


I-Pourquoi le Projet d’appui à l’Enseignement primaire bilingue Franco-Arabe « PREFA» ?

Au Burkina-Faso les statistiques démontrent que les Ecoles franco-arabes (EFA), les medersas et les écoles coraniques accueillent un nombre très important d’enfants en âge de scolarisation. Le nombre des écoles Franco-Arabe² est estimé à 1700, soit 66% de l’enseignement privé. Ces structures d’éducation  formelle, non formelle et informelle sont marginalisées et leur concours au développement du système éducatif national est quelque peu ignoré. Mieux organisées, elles apporteront certainement une contribution déterminante dans l’œuvre de scolarisation universelle au Burkina Faso où, les écoles publiques n’arrivent pas à absorber le flux toujours croissant des enfants en âge d’aller à l’école. Aussi dans l’optique d’octroyer à tous ses enfants une scolarisation minimale, l’Etat a créé le 20 juillet 1999 le Plan Décennal de Développement de l’Education de Base (PDDEB) 2001-2010 et promulgué en 2007 la Loi portant loi d’orientation de l’éducation. Le gouvernement a décidé a la fin du PDDEB, de planifier l’élaboration et la mise en œuvre du PDSEB (le Programme de Développement Stratégique de l’Education de Base) sur la période 2012-2021.Ces instruments juridiques associées à bien d’autres activités devaient permettre d’atteindre les objectifs de la scolarisation universelle « Education Pour Tous d’ici 2015 »
La mise en œuvre du Projet d’appui à l’Enseignement primaire bilingue Franco-Arabe « PREFA» vient essentiellement renforcer la politique gouvernementale en vue d’accroître le développement de l'éducation de base.


II-Qu’est-ce-que le PREFA ?

Le PREFA est le fruit d’un partenariat entre le Gouvernement du Burkina Fasoet la Banque Islamique de Développement. Il a été conclu le 21 mai 2014afin d’accroître le développement de l'éducation de base dans vingt et une (21) provinces du Burkina-Faso. D’une durée de quatre (4) années allant de 2015 à 2018, le projet couvre les provinces de sept régions. Le choix de ces provinces et régions se justifie par l’existence d’une forte demande sociale en éducation franco-arabe, combinée en une faiblesse de l’offre formelle adaptée.


III- Quel est le but du PREFA ?

Le PREFAa pour but essentiel de consolider les acquis du Plan de Développement Stratégique de l'Education de Base (PDSEB) et de contribuer :
•    à l'amélioration de l’accès et l’équité à l'éducation de base ;
•    à l'amélioration de la qualité de l'éducation de base et la promotion de l’excellence ;
•    au renforcement des capacités institutionnelles du Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation.

Quels sont les objectifs du PREFA ?

L’objectif général du projet est de soutenir le gouvernement du Burkina Faso dans la mise en œuvre du Plan Stratégique de Développement de l’Education de Base (PDSEB 2012 – 2021) visant une offre éducative de qualité inclusive et équitable, susceptible de favoriser l’atteinte des objectifs de l’Education Pour Tous d’ici 2015 et ceux du Millénaire pour le Développement.
Les objectifs spécifiques duPREFA visent à:
•    Renforcer l’apport des établissements franco-arabes à la scolarisation ;
•    promouvoir les ressources humaines nécessaires à l’amélioration de l’accès et de la qualité au sein des écoles franco-arabes ;
•    harmoniser les curricula et les programmes des écoles franco-arabes en vue de l’amélioration de la qualité des enseignements/apprentissages ;
•    renforcer les capacités institutionnelles de planification, de gestion et de pilotage du MENA.


V- Quelles sont les zones d'interventions du PREFA ?

Les vingt et une (21) provinces bénéficiaires sont reparties dans les régions suivantes :
(1)    Région du Sahel (2) Région du Nord(3) Région de la Boucle du Mouhoun (4) Région du Centre (5) Région des Hauts-Bassins (6) Région du Plateau-Central (7) Région du Centre-Nord.


VI- Quelles sont les Composantes et activités du PREFA ?

Quatre composantes regroupent les activités du PREFA:
1.    L’Amélioration de l’accès et de l’équité

Ce volet porte sur :
•    la réalisation de blocs pédagogiques comprenant chacun des salles de classes plus bureau et magasin, un logement de Directeur, un réfectoire, un forage positif, des latrines, répartis dans les provinces sus citées. Ces complexes scolaires seront équipés en mobilier scolaire et en matériel pédagogique ;
•    les activités de sensibilisation pour l’adhésion à la réforme, la scolarisation dans les EFA, la promotion du genre pour accroître le taux de scolarisation des filles.

2.    L’Amélioration de la qualité de l’éducation et promotion de l’excellence

Cette composante porte sur :
•    la création d’une section arabophone à l’ENEP de Loumbila pour la formation initiale des enseignants des EFA et le renforcement de ses capacités opérationnelles en termes d’infrastructures et de matériels didactique et informatique ;
•    la construction et le renforcement des compétences des acteurs de l’éducation franco-arabe par la formation initiale, la formation deformateurs arabophones débouchant sur l’élaboration d’un référentiel de formation du formateur, la formation continue au profit d’ enseignants des EFA  du primaire sur la didactique des disciplines, la psychopédagogie, l’évaluation et l’usage du matériel didactique, la formation par session modulaire en administration scolaire, au profit de Directeurs d’établissements scolaires franco-arabes, le recrutement et la formation initiale au sein de l’ENS de l’Université de Koudougou d’ encadreurs pédagogiques bilingues franco-arabes;
•    le renforcement et la normalisation du dispositif pédagogique des EFA par l’harmonisation des curricula et programmes sanctionnée par une certification officielle des diplômes, la conception et la production de manuels scolaires (de lecture en langue arabe et d’éducation islamique) et de guides d’enseignants, et la dotation de mini-bibliothèques composées  d’environ 70 titres chacune et de compendiums métriques et scientifiques ;
•    l’acquisition de matériel roulant (motos) pour les encadreurs pédagogiques arabophones.

3.    L’Appui institutionnel au MENA
Au titre de cette composante, le projet financera :
•    l’appui à la Direction Générales des Etudes et des Statistiques Sectorielles (DGESS) et à la Direction de l'Enseignement de Base Privée (DEBP) du MENA respectivement pour l'élaboration de la Carte Educative du sous-secteur Franco-Arabe et l’acquisition de matériel informatique et roulant ;
•    l’organisation des fora sous régionaux, des voyages d'études.

4.    L’Appui à la gestion du Projet
L’Unité de Gestion du PREFA chargée de coordonner la mise en œuvre de toutes les activités du Projet, d’assurer les relations avec le bailleur de fonds et de veiller à la bonne gestion des  financements mis à la disposition du Projet.