Le mardi 16 Février 2016 à Ouagadougou, le ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation, monsieur Jean Martin Coulibaly a rencontré  les responsables  syndicaux de l’éducation nationale pour  une prise de contact.  C’était en présence de monsieur Yombo Paul Diabouga, secrétaire général du Ministère, du directeur de cabinet Ousmane Ouédraogo et de plusieurs responsables du MENA.

 Echanger avec les partenaires sociaux pour mieux appréhender leurs préoccupations  afin de

travailler ensemble dans la réalisation des objectifs de l’éducation, et envisager des solutions appropriées, tels étaient les objectifs recherchés par le ministre  Jean Martin Coulibaly en organisant  cette rencontre.
Pour le ministre de l’éducation nationale Jean Martin Coulibaly il y a «  une unicité de vue entre les partenaires sociaux et le ministère, car tous  recherchent une bonne éducation pour les enfants, une bonne formation  même si parfois ils ne sont pas au même niveau  d’informations, ce qui peut selon lui, produire des réactions différentes ».
Cette prise de contact était donc une occasion pour les deux parties de s’organiser afin de dégager des stratégies de travail.
Les responsables syndicaux ont égrené un chapelet de doléances qui se résument entre autres, au déficit d’infrastructures, d’équipements, de matériels didactiques, d’absence de communication entre les structures, et entre les syndicats et le ministère pour d’éventuelles prises de décisions, les larges effectifs dans les lycées et collèges et  le problème des affectations.
Une compilation de préoccupations à laquelle le ministre  a apporté des réponses. Le Ministre a annoncé l’instauration d’un cadre périodique de dialogue entre les différents partenaires afin de faire passer des propositions et attendre en retour les différentes réactions. Toute chose qui permettra  d’éviter les confrontations complètement inutile comme on le voit parfois, a-t-il laissé entendre. «  Il n’est pas toujours  attendus que nous nous entendions, mais d’avoir discuté et d’avoir  échangé permet à chacun d’agir  en toutes responsabilités » a soutenu Jean Martin Coulibaly.
A l’endroit du Ministre, les participants ont réitéré leur plein soutien et souhaité l’instauration d’un dialogue franc  comme lui-même, l’a exprimé.