crise CEG de NagaréSuite à la situation qui prévaut à Nagaré (province de la TAPOA) où les enseignants du CEG ainsi que ceux de l’école primaire publique, ont subi des agressions d’une rare violence dans la journée du jeudi 14 avril 2016, le Ministre de l'Education nationale et de l'Alphabétisation a dans un communiqué marqué sa très grande préoccupation, face à cette situation indigne de notre système éducatif.

 

Il condamne avec la dernière énergie, les violences perpétrées et assure le monde de l’éducation que des investigations sont déjà en cours pour faire la lumière sur ces évènements.

Il a précisé que des mesures conservatoires sont déjà prises par le gouvernement, notamment la fermeture jusqu’à nouvel ordre des deux établissements concernés.

Le ministre en charge de l'Education rassure que les responsabilités seront situées et les sollicitations des enseignants victimes prises en compte dans le traitement diligent de cette crise.

Enfin il a exprimé aux victimes sa compassion et invite tous les acteurs concernés au calme et à la retenue.

 

DCPM/MENA